EAC/Q

Equipe d’Animation Communale  ou de quartier (EAC/Q)

L’EAC/Q est la structure opérationnelle du CLDH. Elle l’assiste dans la préparation, la mise en œuvre et le suivi de l’ILDH ainsi que dans la diffusion de l’information. Elle constitue le secrétariat du CLDH et organise le processus de préparation participative de l’ILDH de la commune, en s’assurant de la participation de tous les douars et des groupes les plus défavorisés de la Commune. Le CLDH a la latitude de mobiliser des capacités techniques (et également des capacités de gestion administrative et comptable/financière) pour appuyer l’EAC/Q et vérifier la faisabilité des actions et projets (auprès de la DAS ou autres).

Composition et attributions de l’EAC/Q :

Composition de l’équipe d’animation communale ou de quartier :

Minimum de 3 personnes ressources (fonctionnaires de la commune ou des services déconcentrés de l’Etat….

  • un coordonnateur local
  • Au moins 2 animateurs (trices) (au moins une femme)
  • L’équipe pourra faire appel à des personnes-ressources en fonction des besoins, auprès de la DAS, réseau d’experts ou autres.

Attributions

  • Assurer le secrétariat du CLDH.
  • Informer les acteurs et les douars de la commune sur l’approche et processus INDH, la planification participative et les règles d’identification des activités facilitatrices.
  • Organiser et mettre en œuvre toutes les activités d’ingénierie sociale nécessaires à la préparation et à la réalisation de l’ILDH (information de la population, enquêtes socio-économiques élaboration de la monographie, réunions de quartiers, identification des canaux de communication spécifiques aux femmes et aux groupes marginalisés).
  • Identifier les acteurs locaux et groupes cibles (défavorisés, pauvres, paysans sans terres, femmes chef de foyer, handicapés, jeunes sans emploi, etc.)
  • Identifier/recenser les opérateurs économiques et aider à l’organisation de leur représentation.
  • Canaliser les besoins et demandes de participation et d’information en portant une attention particulière aux besoins des femmes en privilégiant les moyens les mieux appropriés au contexte social.
  • Apporter un appui technique aux porteurs de projets, en particulier pour la mobilisation d’expertise et l’élaboration des activités génératrices de revenus.
  • Gérer l’information et les attentes des populations locales par rapport à l’INDH et à toutes les exigences en matière de suivi et d’évaluation.
  • Suivre la mise en œuvre des activités dans la commune et préparer un rapport trimestriel sur l’exécution de l’ILDH (technique, financière et passations de marchés.)
  • Informer le CLDH des commentaires et propositions des populations sur la mise en place des projets en vue d’assurer plus de transparence et de responsabilisation.
  • Conserver l’information sur les enseignements de la mise en œuvre de l’ILDH pour pouvoir la partager et la restituer.
  • Appui aux communautés pour qu’elles suivent la mise en œuvre des ILDH et le fonctionnement du CLDH.
  • Assurer, pour le CLDH, le suivi et l’évaluation de l’état d’avancement de l’ILDH du quartier par le biais de rapports d’avancement trimestriels.
  • Diffuser régulièrement l’information sur l’état d’avancement des projets en cours dans le quartier et refléter vers le CLDH les commentaires et propositions de la population en vue d’une plus grande responsabilisation des habitants dans la réalisation des projets.
  • Gérer l’information et les attentes des populations et canaliser les besoins et les demandes de participation et d’information en portant une attention particulière aux besoins des groupes vulnérables.